Sous les auspices de

Prof. Dr. Khaled Abul Ghaffar                    Prof. Dr. Essam ElKordi

Ministre de la Haute Education                     Président de l'Université d'Alexandrie

 

Président de la conférence

Prof. Dr. Huda Ibrahim Bashir

Rapporteur de la conference

Dr. Imane El-Naqib

Secrétaire de la conférence

Dr. Amal Mohamed Ahmed

Vice-doyen au service à la Communauté et au Développement de l Environnement

L’éducation est l’un des investissements les plus productifs grâce auquel les pays peuvent autonomiser leurs populations et leurs communautes, assurer la sécurité et le progrès de leurs populations.

Compte tenu de l'évolution des technologies actuelles, les objectifs de l'éducation sont passés de l'acquisition des connaissances au développement des compétences, en passant par l'acquisition de valeurs, de tendances, de concepts et d'informations afin de faire face au monde en mutation et de préparer les jeunes au marché du travail et aux défis de la concurrence internationale.

En cette période d'ouverture à l'information, aux gens et aux idées, nous avons besoin de nouveaux outils  pour faire face aux défis de cette époque et atteindre le succès personnel et professionnel .Les études et recherches montrent que 65% des enfants de la maternelle dans les écoles primaires vont avoir des métiers qui n'existent pas aujourd’hui. En raison des changements rapides et fréquents, les nouvelles competences acquièrent une importance plus grande pour les étudiants, de sorte qu’ils se préparent au marché du travail et puissant contribuer au développement social et économique.

Cela nécessite une attention particulière aux strategies en classe et aux programmes a fin de former des étudiants prêts à satisfaire les exigences du marché du travail, la participation effective, la communication interculturelle, la pensée critique et l'intégration technologique. Quant aux enseignants, ils doivent être prêts à répondre à ces attentes et aux nouveaux besoins d’utiliser des stratégies interactives pour inciter les élèves à participer à des activités en classe et à offrir des possibilities concurrentielles d’exercices efficaces, ainsi que pour se former à la mesure intégrée faire face aux capacités et aux compétences des enseignants.

Pour les règles éducatives, le défi consiste à généraliser les experiences constructives aux visions futures de l'éducation des enfants dans le cadre des defies Arabes et Africains. Ces experiences améliorent la vie des gens et renforcent la cohesion sociale grâce à l'intégration des compétences de l'éducation du XXIe siècle dans les programmes. Nous avons également besoin de modifier la méthodologie d’enseignement a fin de mettre dadvantage l’accent sur les projets éducatifs et les styles axés sur les élèves. Sur la base des derniers résultats de recherche dans le domaine de l'enfance, cette conference est considérée comme une initiative pour le bien -être de l'enfant dans les pays arabes et africains.

Le 25 septembre 2015, 193 pays des Nations Unies ont officiellement reconnu l'agenda 2030 pour le développement durable, enprésentant le nombre d'objectifs proposés à cetégardintitulé (Transformer notre monde).Cela englobe trois dimensions du développement durable sur les plans sociaux, economiques et environnementaux.L’éducation des enfants au XXIe siècle étant l’un des objectifs les plus importants du développement durable.

En raison de la différence de statut de développement des pays dans le domaine de l'éducation des enfants, qui conduit à des progres inégaux entre les pays, en particulier les plus pauvres et les plus défavorisés. Il existe un besoin pressant d'atteindre ces enfants afin de réaliserun rôle important pour assurer une bonne éducation à différents enfants dans les pays arabes et africains.

  1. Développement des strategies d’instruction pour les enfants arabes et africains afin d’améliorer le bon apprentissage tout au long de la vie pour tous également à la lumière des objectifs de développement durable.
  2. Préparation des enseignants pour enfants au XXIe siècle à faire face aux objectifs de développement durable.
  3. Investir dans l'éducation des enfants en améliorant les systèmes et les politiques en matière de santé, de science et de technologie.
  4. Soutenir les formes d'expression culturelle des enfants arabes et africains et les dialogues interculturels des pays pour soutenir le développement social et diffuser les principes éthiques.
  5. Instruction et apprentissage des enfants handicapés pour atteindre la qualité du processus éducatif afin de realizer l'égalité des chances.
  6. Préparation de programmes et d'événements pour aider les enfants endifficulté (enfants déplacés, enfants d'Afrique, enfants en risque).
  1. Déterminer le rôle des universités et des établissements d’enseignement dans la formulation des politiques generales en matière d’éducation des enfants.
  2. Lancer une association pour les experts en éducation dans le domaine de l'enfance et de la communication entre ces institutions afin de soutenir et d'améliorer l'apprentissage des enfants dans les pays arabes et africains et sous les auspices de l'Union africaine et de la ligue arabe.
  3. Observer et mesurer les progres accomplis dans les domaines de l'apprentissage des enfants dans les pays arabes et les pays de la région.
  4. Réalisez un guide manuel pour les competences d'apprentissage de l'enfant (handicap normal, handicapé, risque de conditions difficiles).
  5. Proposer des politiques de prise en charge des enfants en risque et des enfants dans des conditions difficiles.

Partenaires et mécanismes de partenariat pour l'organisation de la conférence et la poursuite de ses résultats:

Formation d'un comité mutuel présidé par l'Université d'Alexandrie et représenté par le Prof. Dr. / doyen de la faculté de jardin d'enfants et la composition d'un représentant de l'UNESCO afin de coordonner et d'améliorer l'intégration des rôles à tous les niveaux de planification, de poursuite et de mise en œuvre de toutes les phases des conferences..

 

Participants cibles:

On s'attend à ce que la conférence attire près de (1 000) participants différents parmi les orateurs, les documents de travail et les candidats à la recherche dans le domaine de l'enfance représentant divers groupes:

  1. Experts et chercheurs dans les domaines de l'enfance aux niveaux arabe et africain.
  2. Représentants de l'Union africaine.
  3. Représentants de la Ligue arabe.
  4. Représentants des ministères de l’éducation et décideurs de différents pays arabes et africains.
  5. Représentants du Conseil national de l'enfance et de la maternité.
  6. Représentants du Conseil arabe pour l'enfance et le développement.
  7. Directeurs et enseignants de l’enfance.